2 – L’Arsenal de Tarbes : Armes et Blason des Verchère

Vers 1248, un Verchère aurait accompagné Saint-Louis aux Croisades. En 1300, Ambroise Verchère est premier Prud’homme et échevin de la ville de Marcigny, en Saône-et-Loire. Attestées par son petit-fils Robert Verchère de Reffye que j’avais rencontré et présenté à M. Pierre Mary, Directeur de l’A.T.S, les alliances nobles sont nombreuses avec les Perrin de Farges […]

1 – L’Arsenal de Tarbes : Jean-Baptiste Auguste Verchère de Reffye

Dans l’esprit de mes chroniques mémorielles sur la Bigorre, que de nombreux lecteurs me disent apprécier, je commence, aujourd’hui, une série complète sur Jean-Baptiste Auguste Verchère de Reffye (1821-1880), fondateur de l’Atelier de Construction de Tarbes (A.T.S) en 1871, bienfaiteur de la Ville, sa famille, sa carrière militaire et ses réalisations au service de l’Artillerie […]

31 – Aux Pyrénées : Bagnères-de-Bigorre

Pour clore cette ode aux Hautes-Pyrénées, Léon Richard prête sa plume à l’historien et académicien Alfred-Auguste Cuvillier-Fleury qui fut enchanté de son séjour dans la station bagnéraise. «Elle est la plus charmante vignette que l’on puisse placer au frontispice d’un voyage dans les Pyrénées. Je ne sais rien, en France et en Italie, qui donne […]

Lourdes – La Cité et le Sanctuaire

L’auteure affirme d’emblée que les dix-huit apparitions de la Vierge à Bernadette, à partir du 11 février 1858, marquent «un bouleversement pour la petite ville qui est devenue, en quelques années à peine, un lieu de pèlerinage mondial accueillant des millions de personnes» (1). Comment ne pas être d’accord avec cette affirmation. J’ai dévoré cet […]

29 – Aux Pyrénées : De Tarbes à Vic-en-Bigorre

Léon Richard s’étend longuement sur les paysans du Gers charitables et hospitaliers. Mais restons en Bigorre. Rabastens possédait autrefois des fortifications et un Château fort qui en faisaient un lieu de sûreté pendant les guerres civiles et religieuses. Le temps le plus mémorable des sièges fut celui des protestants qui y soutinrent contre le maréchal […]

Joseph Peyré, l’Immortel béarnais

L’éditeur pose une question d’emblée : «Par quelle étrange anomalie, Joseph Peyré, prix Goncourt 1935, auteur essentiel de la littérature française, a-t-il disparu de nos références comme de nos habitudes de lecture ?» (1). L’auteur rappelle qu’entre le statut d’auteur et celui d’écrivain, il existe un «purgatoire des écrivains». Ce lieu est injustement trop fréquenté, […]